Arête / Migrations 3

Défilé, déplacement d’espèces hybrides entre monde aquatique et monde terrien, en écho aux menaces environnementales et humaines. L’articulation des éléments joue un rôle prépondérant dans ce déplacement mécanique ; ces assemblages squelettiques en bois, façon mécano, évoquent les grandes infrastructures de la pêche industrielle autant que la structure osseuse des poissons. La scène s’étire en ligne tendue d’un point A vers un point B inconnu. Toutes les pièces de cet ensemble sont fabriquées en bois blanc ordinaire; cagettes récupérées, désossées puis poncées, et traitées graphiquement au stylo bic et à l’encre. Les figures roulent, se dressent, s’arc-boutent sur leurs tiges osseuses; elles progressent dans une station balnéaire bordée de ses pavillons de vacances désertés. Une marche muette, carnavalesque, déterminée..

Ensemble de figures en bois articulées :
Une trentaine d’éléments entre 20 et 60 centimètres de hauteur
Bois de cagette récolté / Graphisme à l’encre
Longueur scène, plateau 4 m par 0,60 mètre
Hauteur 1,30 mètre